La préparation des vendanges

La date de vendanges fixée, nous préparons les lieux et les équipements.
Il faut abreuver les cuves en bois, devenues de vraies passoires. Nous les mouillons donc progressivement pour que le bois n’éclate pas.
Ce dernier demande beaucoup d’entretien, c’est un matériel noble qui garde des propriétés importantes pour la vendange, essentiellement concernant les levures indigènes. En effet, il n’est donc pas utile de levurer pour faire partir nos jus en fermentation.

Après le soutirage du millésime précédent, les fûts sont nettoyés, « méchés » pour être protégés, séchés et replacés pour accueillir la vendange. Nous utilisons essentiellement des fûts de plusieurs années, très peu de fûts neufs.

Puis il faut ressortir tout le matériel de vendanges et le préparer : caisses, seaux, sécateurs, égrappoir, table de tri…

Et enfin, trouver une équipe de vendangeurs, cuisinières, préparer logement, menus, véhicules…

Une organisation importante en parallèle du suivi des maturités des raisins dans les vignes.

Les équipes de vendangeurs